Association des Saulières

 

Les 20 ans de l'Association des Saulières : la Fête de 2009 et la médaille de Donzenac

 

Le rendez-vous était à 9h pour se retrouver autour d'un café et commencer la marche à 9h15, à une trentaine de courageux. Mais le café fut un peu délayé par l'eau du ciel plutôt abondante et, sous les cirés, les regards étaient dubitatifs. A 9h 30, dès un début d'accalmie, tous les marcheurs sont partis ! Comme prévu, à 11h30, tout le monde était de retour pour l'apéritif : les marcheurs avaient ramené le soleil.

 

Autour d'un verre d'apéritif et d'une pizza (d'une taille respectable: plus de 2 mètres carrés !) qui sortait du four à pain, les nombreux participants ont écouté les mots d'encouragement de Monsieur FRONTY, Conseiller général, délégué par Monsieur François HOLLANDE, de Monsieur PLANADE représentant la mairie d'USSAC et de Monsieur LAPORTE, Maire de DONZENAC. 

marcheurs

 

apero

 pizza

 

 

 

 

 

 

 

Ce dernier a remis la médaille d'honneur de sa commune à l'Association pour la Protection des Saulières au titre de son engagement continu depuis 20 ans pour la défense de l'environnement et du développement durable.

 remise médaille
   


Au nom de l'association, le président a remercié chaleureusement tous les intervenants venus pour fêter cet anniversaire des 20 ans.

Il a fait un rapide historique de la situation : il y a 20 ans, les Saulières, avec le projet du passage de l'autoroute «A89» se trouvaient "rayées de la carte" : tranchée de 35m de profondeur, sources coupées, massif éventré...En 20 ans, il est vrai que le monde a bien changé. Localement aussi, tout a changé : la plaine d'Ussac, les villages de Donzenac, de Sainte Féréole et d'Ussac, les zones aménagées, le Contournement Nord de Brive ...En revanche, le massif des Saulières a été relativement préservé : sous l'emprise de la Déclaration d'Utilité Publique de l'autoroute, des propriétés se sont trouvées "gelées"...

Mais l'image des Saulières a évolué : de zone sacrifiée sur l'autel de l'autoroute, les Saulières sont devenues un atout qu'un nombre de plus en plus grand de personnes s'accordent pour préserve.

L' Association estime avoir agi pour que cette image initialement négative devienne positive. Elle a continué à organiser, tous les ans, "le nettoyage de printemps". Elle a participé à replanter des arbres après la tempête, avec l'aide des communes, ainsi qu'à la mise en place de bancs, et de panneaux d'information ; elle a monté de nombreux dossiers, dont une "cartographie acoustique" des Saulières. Elle a créé et alimente régulièrement le site internet "http://saulieres.net", lequel permet de faire connaître les Saulières et de dialoguer avec des internautes. Enfin n'oublions pas sa fête annuelle avec randonnée pédestre et repas champêtre.

Le Massif des Saulières est à préserver pour sa biodiversité, pour sa faune et sa flore. C'est un milieu utile et nécessaire pour protéger les ressources en eau potable. C'estune forêt récréative qui doit prendre en compte les attentes des 60 000 habitants du bassin de BRIVE. Des promeneurs, des VTTistes, des cavaliers y viennent de plus en plus nombreux. C'estune forêt paysagère, un massif propice à la découverte de l’environnement. Le Massif des Saulières est le "poumon vert" de toute l'agglomération de BRIVE, un atout.

C'est donc un patrimoine naturel à préserver au profit de tous et c'est dans le cadre de cette démarche que l'A.P.S. accepte avec un grand plaisir cette médaille d'honneur et qu'elle remercie Monsieur LAPORTE et le Conseil Municipal de DONZENAC. Cette médaille vient récompenser tous ceux qui ont oeuvré collectivement à cette préservation, et il ne faut pas oublier d'y associer ceux qui, aujourd'hui, nous ont quitté.

L'avenir se dégage : le projet d'autoroute semble être abandonné : les Autoroutes du Sud de la France (ASF) envisagent de revendre les maisons qu'elles avaient achetées par expropriation. De plus, pour renforcer cette préservation du site, l'A.P.S. a demandé, à Messieurs les Maires des 4 communes sur lesquelles s'étendent les Saulières, de se concerter pour limiter une zone qui sera interdite à la circulation des engins à moteur. Cette concertation est en cours actuellement. Nous pouvons tous nous en féliciter.

Pour finir, l'A.P.S. a bien conscience qu'aujourd'hui certains problèmes qui se posent maintenant dépassent le simple cadre des Saulières, et c'est pourquoi elle demande à nos élus de défendre l'intérêt écologique du Massif des Saulières dans le cadre du SCOT (Schéma de COhérence Territoriale),afin de coordonner, au niveau des 74 communes qui adhérent au SCOT, les politiques d'urbanisme, d'habitat, d’environnement, et de faire reconnaître la spécificité de ce Massif.

Après ces mots solennels, les quelques 90 convives ont été invités à passer à table où leur a été servi le traditionnel repas sorti du four à pain : rôtis, gratin dauphinois, etc... Bien sûr, le pain lui-même était "maison", comme la tarte d'anniversaire aux fraises, laquelle a été honorée, exceptionnellement, de quelques bulles.

L'ambiance a été digne des années précédentes avec bonne humeur, musiques traditionnelles et de variété (chants, vielle, cabrette, guitare et clarinettes). La présence d'un conteur a apporté sa touche d'intérêt et d'originalité.

chant rotis
 Une composition originale pour marquer l'évenement  les rotis et le gratin Dauphinois sortent du four
 cabrette  chant
 Vielle et cabrette  guitare et chant
 conteur  tarte
 le conteur  la tarte aux fraises des 20 ans : un délice !
 convives  des bulles
 L'assistance attentive.  quelques bulles pour fêter les 20 ans